Pourquoi éviter les crédits en ligne ?

crédits en ligne

Depuis quelques années déjà, les crédits en ligne ont le vent en poupe. Ils séduisent aussi bien les primoascendants que les investisseurs aguerris. Les banques digitales veulent concurrencer les banques classiques par des prestations de plus en plus complètes. Sur leur plateforme, vous pouvez trouver aussi bien un emprunt immobilier qu’un prêt personnel et d’autres crédits à la consommation. Mais est-ce réellement une bonne idée de recourir aux prestations des banques en ligne ? Rien n’est moins sûr.

 

Risque de surendettement

La facilité d’accès aux prestations des banques en ligne augmente votre risque de surendettement. En effet, il suffit de quelques clics pour prétendre à un emprunt. Et malgré les normes imposées par la nouvelle loi à la consommation, certains établissements ne font pas de vérifications sur les capacités d’endettement des emprunteurs avant de leur accorder un crédit.

Pour éviter les situations financières compliquées, il importe de toujours respecter les différentes étapes pour un crédit à la consommation en ligne. Notamment, vous devez passer par une simulation de crédit, puis un comparatif avant de signer un contrat de dette avec une banque. Il faut toujours vous rappeler qu’une dette vous tient jusqu’à son parfait payement. Sans quoi, vous allez devoir régler votre dette avec la vente aux enchères des objets en gage.

 

Un crédit pas aussi rapide qu’il n’y parait

Les banques en ligne insistent notamment sur la rapidité de leur prestation. Et en un sens, c’est vrai. Vous n’avez plus besoin de prendre rendez-vous pour y prétendre. En quelques minutes, vous aurez fini de remplir votre formulaire de demande. Vous n’avez pas à vous déplacer pour remettre vos documents et vos justificatifs. En plus, les établissements de ce genre vous garantissent une réponse de principe en seulement 48 heures.

Mais attention, il s’agit bien d’une « réponse de principe ». C’est-à-dire que les banques doivent encore procéder à une analyse en profondeur de votre profil avant de vous donner une réponse définitive. Cette étape peut prendre du temps.

Sans compter que désormais, toutes les banques doivent respecter les délais de réflexion obligatoire de 14 jours après la signature du contrat de crédit avant de libérer le capital demandé. Ce qui signifie qu’au final, vous pouvez ne pas toucher la somme dont vous avez besoin qu’au bout de 3 ou 4 semaines. Et encore, tout dépend de la qualité de votre profil emprunteur et des garanties de remboursement que vous proposez à la banque.

 

Pas de pénalité de remboursement anticipé si vous payez de votre propre poche

Les banques en ligne ne cessent notamment de vanter les mérites de leur offre sans pénalités de remboursement. C’est, selon certains, ce qui explique la modicité des TAEG proposés par ces dernières. Mais qu’en est-il réellement ?

Selon le comptable Ixelles en Belgique, il faudra se méfier de cette offre. Et pour cause, elle n’est valable que si vous payez tout de votre propre poche. Autrement dit, si vous avez recours à un rachat de crédit à la consommation, vous devriez tout de même prendre en compte les pénalités de résiliation à l’avance de votre contrat.

 

Le manque d’expérience

Il faut savoir aussi que les banques en ligne sont récentes. SI l’on compare aux banques traditionnelles, elles manquent énormément d’expérience. Ce qui peut impacter sur votre risque de surendettement selon le comptable à Ixelles. Avec une banque classique, vous pourriez profiter d’un bon accompagnement et de bons conseils sur la manière de gérer votre contrat d’emprunt.

À savoir que la majorité des banques en ligne sont de la première génération. C’est-à-dire qu’elles sont rattachées à une banque physique, généralement de grande renommée en Belgique. Vous pouvez notamment vous adresser à cette dernière pour la gestion de votre demande d’emprunt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *